jeudi 17 avril 2014

Good Morning England |TFSA|

Que ne fut pas ma joie de découvrir un TFSA sur mes séries anglaises préférées.. Sachant surtout qu'à la base, Tequi n'est pas une grande fan des séries britanniques mais que petit à petit elle se laisse avoir par quelques-unes..! Moi les séries british, ce sont mes préférées, définitivement. Vous remarquerez que les grosses productions/saga/séries US chères à mon coeur sont aussi peuplées d'acteur anglais (Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux, Game of Thrones). Ceci n'est pas une coïncidence (THE UNIVERSE IS RARELY SO LAZY)

Attention, avalanche de séries.

Doctor Who - BBC One
C'est loin d'être la première fois que je vous en parle ici.. Doctor Who, une institution au Royaume Uni, le Christmas Special est attendu chaque année comme le messie, dans les boutiques de souvenirs à Londres vous trouverez de nombreux produits Doctor Who (il FAUT que je fasse la Dr Who Experience à Cardiff..). En même temps, la série a fêtée ses 50 ans l'année dernière et au début, c'était pas gagné (le premier épisode a été diffusé le lendemain de l'assassinat de Kennedy, autant dire que personne n'a regardé.. la rediffusion a attiré 10 millions d'anglais quelques semaines plus tard..). Bref, LA série de science-fiction. Des tonnes de planètes et espèces différentes, des évènements historiques brillamment revisités à la sauce SF, un casting parfait, des guest de folie (avoir un rôle, une apparition dans la série, je crois que c'est LE souhait de tout acteur anglais quand on voit tout ceux qui y sont passés..). Le kitsch des premières saisons me manquent un peu, Russel T Davies aussi (voir mon article sur le sexisme), mais cette série reste une de mes préférées, définitivement (non je n'ai pas un milliard de produits dérivés qui décorent mon appart.. hmm hmm)

Sherlock - BBC One
Bon bah amour tout pareil hein. En vrai, c'est mon adaptation préférée des écrits de Conan Doyle (et dieu sait qu'il y en a et que j'en ai vu beaucoup). La faute aux acteurs parfaits, à la mise en scène et traitement de l'image impeccable, au scénario qui vous retourne le cerveau. Je ne suis qu'amour devant tant de justesse (et de profond respect face à l’œuvre originale)(non non, Benedict Cumberbatch et Andrew Scott n'y sont pour rien ..) Non je ne suis pas du tout dévastée de devoir attendre 2016 pour la saison 4..


Misfits - E4
LA série WTF, improbable, incohérente et pourtant parfaite. Ce que je suis tristesse et désespoir que celle-ci soit finie. Misfits, c'est une bande de jeunes adultes qui sont condamnés à faire des travaux d'intérêt général et qui, frappés par un orage étrange se retrouvent avec des supers pouvoirs (mais pas seulement eux). Des pouvoirs un peu beaucoup WTF genre quand tu touches Alisha, t'as envie de la baiser (oui oui). Eh puis les personnages sont top : Nathan, Rudy, Kelly (frangine de Michael Socha, ils ont la même gueule ahah), Simon (Iwan Rheon, l'impitoyable et gros malade Ramsay Snow dans Game of Thrones). Bref, je vais bientôt craquer pour l'intégrale de la série.

Broadchurch - ITV
Que ne fut pas ma joie de découvrir une série anglaise récente diffusée sur France 2 ! Et en plus ils ont fait de très bons scores ! Bon bien sûr, j'avais vu la série avant, mais ça ne m'a pas empêché de la remater à la télé (heureusement on pouvait mettre la VO). Le casting encore une fois, superbe : David Tennant, Olivia Colman, David Bradley, Arthur Darvil (les quatres ont joués dans Dr Who, quand je vous dis qu'ils y passent tous..) Une intrigue feuilletonnante, ce qui n'est plus forcément très courant dans une série policière. Ah ce que ça nous change des Experts qui découvrent le tueur en 40min.. Une histoire prenante, une esthétique très sympa, des paysages magnifiques, l'accent écossais d'amour de David.. Une saison 2 programmée, un remake US (#facepalm toujours avec David mais Anna Gunn avec) et la France qui a acheté les droits pour un remake FR (pars vomir).


Secret Diary of a Call Girl - ITV
Ah cette superbe série avec la géniale Billie Piper (perfection, amour, fantasme). La série est tirée d'un roman (The Intimate Adventures of a London Call Girl), histoire vraie d'une étudiante qui s'est prostituée (prostitution de luxe à 200£ de l'heure) pour payer ses études. Ici c'est modifié, Hannah/Belle ne se prostitue pas pour payer ses études, c'est son job et elle l'aime, point. Une série vraiment très intéressante qui nous montre un peu cet univers de la prostitution de luxe, son business, les clients et leurs envies bizarres, les clients auxquels on s'attache, les habitués, les violences.. Et la vie d'une femme qui fait un métier qu'elle aime et qu'elle ne quitterai pour rien au monde. Parce que les prostituées sont des femmes, des êtres humains et je trouve que cette série montre ça très bien. Ca m'a fait plaisir de voir le sujet traité de façon positive, ailleurs que dans les émissions d'enquête à la télé où les prostituées sont sans cesse dégradées.. Après j'aimerai connaitre l'avis de prostituées face à cette série, car forcément mon regard n'est pas forcément le meilleur étant donné que je ne connais pas le milieu. C'est sur que là comme ça, ça fait un peu tout beau tout rose, on aborde pas les sujets de fonds sur les droits des prostitués ect..  mais ça ne fait pas de mal de temps en temps d'avoir un truc positif sur le sujet. (l'épisode avec Matt Smith est priceless)

Skins - E4
Il y a une version US qui apparemment est bien minable. J'ai mis énormément de temps avant de me mettre à cette série. Quand elle a débarqué, on en a beaucoup parlé, en France les soirées Skins on fait surface. Drogue, sexe, alcool, on parlait de la série comme une série délirante d'ados dévergondés et franchement c'était pas mon truc DU TOUT. L'apologie de ce genre de choses de façon totalement décomplexée, pas ma came. Puis, l'année dernière, pleine d’ennuis, je lance la série. REVELATION. Je me dis que les gens qui ont parlé de la série dans ces termes sont vraiment de gros cons et m'ont empêché de découvrir ce bijoux plus tôt. Skins c'est une série dramatique, elle me flanque le cafard (mais ça va, j'aime bien quand même ahah). C'est une critique de notre société d'excès où les jeunes sont totalement perdus, où les figures parentales sont encore plus dérangés que leurs enfants. C'est une série très triste, elle m'a arraché pas mal de larmes (c'est aussi drôle et joyeux parfois hein). Bref, c'est vraiment une très bonne série qui met en avant les maux de notre société sans cacher les choses, merci (en plus j'ai trouvé les 3 premières saisons au Vide Grenier du Geek à Nancy pour 12€, j'étais bien contente, je revisionne en ce moment).

Luther - BBC One
Série policière parfaite avec l'excellent Idris Elba. Personnage hyper charismatique de John Luther, personnages secondaires parfait (coucou Paul McGann le huitième Doctor et la perfection du personnage d'Alice). Luther, un flic perturbé qui ne suis pas vraiment les règles (mais alors pas du tout), pour le bonheur d'une série haletante et explosive. Le truc qui m'a bien énervé avec cette série, c'est que la musique parfaite générique de Massive Attack a été utilisé pour l'émission moisie sur les maisons d'hôtes de TF1. Voilà voilà.


Black Mirror - Channel 4
Attention, petit bijoux. Une série courte en deux saisons (de trois épisodes), des épisodes totalement indépendants (et qui ne se passent pas forcément dans les mêmes réalités) les uns des autres. Le point commun entre ces épisodes : l'écran noir (cf le titre), autrement dit, l'impact que peuvent avoir les technologies dans notre vie et croyez moi, c'est pas joli joli. Ca fait peur, ça fait réfléchir, c'est incroyablement bien fait (premier épisode absolument percutant, j'étais pas bien !).. Pédaler sur un vélo d'appartement H24 pour obtenir des crédits et participer à des émissions de télé-réalité, avoir une puce implantée dans le crâne qui permet de stocker et revoir tout ses souvenirs (non sans conséquences..), clonage des morts et j'en passe. A VOIR ABSOLUMENT.

Sugar Rush - Channel 4
C'est une série que j'ai vu il y a bien longtemps, sur je ne sais plus quelle chaîne.. Je l'ai retéléchargé récemment, pour le plaisir. Deux saisons seulement, l'histoire de Kim, une adolescente lesbienne amoureuse de sa meilleure amie, la sulfureuse Sugar. Un peu banal comme histoire mais je la trouve très sympa car des homosexuels en premier plan dans des séries, c'est pas non plus hyper courant (The L World et le très bon Looking récemment par exemple). Si vous voulez rire de voir Adrew Garfield (Spiderman) en ado prépubère, foncez.


Les mini-séries: True Love, Dates, The Escapes Artist
Ah les anglais, les pros de la mini-série. La série en une saison de moins de 10 épisodes environ. Ça permet de toucher un peu à tout mais aussi d'être frustré si ça nous a bien plu.. True Love ce sont 5 épisodes relatant des histoires d'amour émouvantes, impossibles, dangereuses.. Avec Billie Piper, David Tennant, David Morrissey (le Gouverneur est tout gentil, adorable, mignon) notamment. Dates qui comme son nom l'indique propose des épisodes centrés sur des rendez-vous amoureux et ça ne finit pas toujours bien (avec la bouille d'amour d'Andrew Scott). The Escape Artist, BRILLANTE. Je ne peux pas vous en dire plus, faut vraiment la voir, c'est trois épisodes, ENJOY.


Les séries que je dois continuer ou visionner mais que j'aime déjà d'amour

- Torchwood : en tant que Whovian c'est une honte de ne pas encore avoir vu Torchwood (spin-off de la série et anagramme d'ailleurs). Je n'ai vu que les 2/3 premiers épisodes, pas eu le temps de continuer.. Je crois que je vais investir dans le coffret, ça ira plus vite
- The Musketeers : J'ai vu 4/5 épisodes et, débordée par le trop plein de séries, j'ai oublié de continuer et pourtant j'aime beaucoup.
- Being Human : Là encore je n'ai vu que le pilot, faut que je m'y mette quoi (Russel Tovey <3)
- Dead Set : une série de zombie, de la télé-réalité : MERCI. Je n'ai vu que le premier épisode, une mini-série encore, il faut que je me dépêche de la voir
- Mr Selfridge : Là j'avoue, c'est juste pour Amanda Abbington que je veux la voir.
- The Thick of it : sorte de The Office dans le monde politique, belle satire. Avec Peter Capaldi <3
- Ripper Street : je n'ai vu que le pilot, à continuer aussi
- Spaced : ancienne série WTF avec Simon Pegg, à voir donc.
- Utopia : je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout du pilot à cause d'une scène de torture qui m'a traumatisé mais cette série s'annonce totalement mind blowing, faut que je prenne mon courage à deux mains et que je continue ça !



lundi 31 mars 2014

La femme parfaite est une connasse, au pays du stéréotype

Voilà un "livre" dont j'ai beaucoup entendu parler et auquel je ne m'étais jamais intéressée jusqu'à maintenant. Le soucis c'est que j'en ai beaucoup entendu en bien et que, franchement, c'est une vraie daube.  Un jour je suis tombée sur l'article de Rose Cocoon qui a absolument détesté le livre et c'est là que je me suis dit "Il FAUT que je le lise". (bon j'ai mis du temps avant de le lire vraiment, je devais me préparer psychologiquement) Je n'avais pas prévu d'écrire un article dessus. Sauf qu'en commençant la chose à minuit dans mon lit, j'ai vite rallumé l'ordinateur pour noter toutes mes impressions au fil de la lecture tellement ce que je lisais était en train de me donner envie de vomir (deux heure du matin, je termine la lecture puis la rédaction de l'article, ça mérite bien un peu de repos non ?)

Je ne vais pas m'étaler sur les points que Rose évoque dans son article, il est là pour ça si vous voulez connaitre son avis. En effet, c'est mal écrit, superficiel, visuellement plus qu'imparfait (gros meublage et aspect power point des "mises en page"). Je suis absolument d'accord avec son article mais j'avais envie de rajouter d'autres points énormes qui m'ont plus que gêné dans ce "livre". Désolé j'ai du mal à appeler ça un livre.. Non mais s'il vous plait il y a même des test (quelle buveuse êtes-vous ?), on est pas chez Biba les gars ! Il y a ausi des pages à remplir soit même, ça va on est tranquille à se tourner les pouces ? Ou bien des "chapitres" sans réponses à coup de "les auteurs s'excusent, elles n'ont pas trouvé de réponses à cette question" (hop là on les a entubé d'une page bien gentiment) et des "bons à découper" (bah oui on découpe tous nos livres, c'est bien connu).
uu
La femme, parfaite ou imparfaite (les deux catégories auxquelles ce guide veut nous faire croire du moins) est d'une superficialité affligeante. Les seuls thèmes évoqués ici sont les régimes, le shopping, l'homme (petit ami, ex, coup d'un soir), comment ne pas ressembler à un thon, comment recevoir des amis, comment se comporter en soirée. Voilà donc les seuls centre d'intérêts de la fâme, son image, l'image qu'elle renvoie (et attention t'as intérêt à être canon), lire Voici (parce que Le Monde Diplomatique c'est de la merde). Ce "livre" est totalement genré et si vous me connaissez un peu, vous devinerez que c'est tout ce que je déteste. On nous montre ici une femme (oui, universelle) capricieuse, pleunicheuse, prétentieuse et terriblement aigrie (puisqu'elle passe son temps à cracher à la gueule de ladite femme parfaite et des autres femmes par la même occasion) GIRL HATE COUCOU

Ce livre se veut alors être un petit manuel pour la fâme (imparfaite donc) pour contrer cette grosse connasse qu'est la femme parfaite (qui n'existe pas je vous le rappelle hein). Oh oui génial ça me manquait qu'on me dise ce que je dois faire où non. Manger tel truc, s'habiller comme ça, être sexy mais surtout pas pute hein, comment se comporter avec un homme, comment le contenter etc.

En plus d'être ultra stéréotypé et superficiel, ce livre est hyper offensant envers les femmes. Slut shaming, grossophobie, putophobie, LA TOTALE. Petit florilège des pires trucs lu dans ce livre et pourquoi ça me fait vomir

- "S'habiller comme une "professionnelle*" pour sortir en boîte" (l'astérisque renvoie à "Professionnelle = pute"). Voilà le schéma type du "sexy mais pas pute hein" parce que les putes ne sont pas des femmes je vous le rappelle, elles ne sont pas dignes, tout le monde sait ça.

- "Photo à éviter (pour un profil Facebook) : Ne posez jamais sur une photo de groupe en maillot de bain s'il n'y a pas au moins une fille plus ronde que vous !" Bah oui, la fâme ne se sent à l'aise que si plus grosse ou plus moche qu'elle il y a, il faut bien choisir des amies qui rentreront dans ces critères pour être la Reine du groupe.

- "Une photo en maillot de bain, ce qui équivaut à avoir écrit sur votre front "Fille de petite vertu" Petit retour du slut shaming parce qu'on doit toutes avoir honte de notre corps (mais faut pas être une sale prude non plus)

- "Ne pas s'épiler les jambes lors d'un premier rendez-vous, pour ne pas céder à la tentation" Parce que les poils c'est sale, ça fait fuir le mâle, vous devez être épilées à 100% pour être descentes.
 

- "Chagasse : nom féminin désignant une fille ayant pour vocation d'inspirer le sexe." (je vous fait grâce de la suite pour vous éviter d'avoir envie de vomir (sur le livre)). Avec le petit test qui suit "Quel chagasse êtes vous ?" of course, où il faut cocher les éléments qui nous correspondent et qui font de nous une "chagasse" à savoir par exemple : une french manucure, des faux seins, une jupe de moins de 50cm, vous savez vous servir d'une barre de pole dance et j'en passe ! SLUT SHAMING COUCOU

- "C'est typiquement féminin, nous n'avons aucun sens des proportions" En voilà des expressions à bannir, c'est typiquement féminin, j'y peux rien j'suis une fille etc. Arrêtons de faire croire que certains traits de caractère sont exclusivement féminins, vous me faites vomir (je vomis beaucoup durant la rédaction de cet article comme vous avez pu le remarquer)


- "Pas besoin d'hommes pour bricoler". Mais à la fin de la page après avoir ridiculisé la fâme de plusieurs façons en montrant qu'elle est clairement incapable de bricoler "mais on peut demander de l'aide quand même" BAH OUI HEIN ce serait dommage d'abimer nos belles petites mains délicates, heureusement que le mâle est là.

- Dans la liste de conseils aux hommes de cadeaux à ne pas faire aux femmes, catégorie "cadeau pour vous" : "Jeu vidéo World of Warcraft 2" La fâme ne joue pas aux jeux vidéos c'est bien sûr, c'est pour le mâle, le vrai. C'est beaucoup trop violent et abrutissant pour une petite âme comme la notre (retournons lire Voici bordel).

- La superbe page gay/pas gay pour reconnaitre un homo d'un hétéro et tous les beaux clichés qui vont avec : il connait la différence entre les couleurs "orange" et "corail", il connait Dirty Dancing, il commande un kir et j'en passe (et si on coche quatre cases on peut "l'emmener voir la comédie musicale Mamma mia !" ...)

- La belle page "Comment épater un mec" (là est le seul but de notre vie) avec toute une liste de choses à faire (qui sont donc typiquement masculines) comme : apprendre par coeur les répliques de Star Wars, les règles du hors-jeu, devenir la Reine du jeu vidéo Fifa et autres..

- Autre page qui a eu le don de me dégouter."Mais au fait pourquoi j'ai couché avec lui ?" => ça avait l'air de lui tenir à coeur, je me suis sentie obligé car il avait payé le resto, il a dit s'il te plait. Désolé mais là, c'est sans commentaire.

- Petit point qui m'a bien faire rire, un topo sur la liste des partenaires sexuels avec à la fin "Mais dans tous les cas, NE VOUS JUGEZ PAS ! D'autres le feront pour vous... :) (oui il y a des smiley dans le livre). Alors là c'est l'hôpital qui se fout de la charité comme on dit. On ne cesse de juger les femmes et ce qu'elles doivent être depuis le début, et là, page 130 on fait genre on est hyper ouverte d'esprit : LOL.

- "La femme parfaite accomplit toujours avec un plaisir non dissimulé son devoir conjugal." Merde, j'ai du mal lire, le livre a été écrit en 1950 ?

J'aurais encore pu citer un nombre assez affolant de passages du même genre mais je crois que ceux là valent déjà leur pesant de cacahuètes non ? On a là un "livre" qui catégorise les femmes comme des êtres superficiels. Comme un être unique. Elles aiment la même chose, ont les mêmes réactions. A aucun moment on montre la diversité de nos personnalités. C'est genré de A à Z, sans aucune autre possibilité d'être et d'aimer les choses. A aucun moment on ne parle des femmes homosexuelles, bisexuelles, transexuelles. Non non, juste ce bon vieux modèle cis bien stéréotypé. Hétéro-normé as ever. On veut faire passer tout ça pour de l'humour pour se planter en beauté. Pour moi, clairement, tout ça n'a rien a faire dans un livre, ce contenu est juste digne de la presse féminine (que l'ouvrage dit combattre, LOL). On dit dénoncer et combattre les diktats dans l'incohérence la plus totale : bah oui vous pouvez être ronde et vous assumer (attention on ne dit pas grosse ici, c'est un gros mot) mais assurez vous d'avoir une copine plus grosse que vous sur les photos quoi. Mais oui vous pouvez avoir un coup d'un soir ou vous taper plein de mecs, mais assurez vous d'apprendre par cœur les répliques de Star Wars pour leur plaire (ce serait dommage d'être soit même). Ça donne envie hein ?

Bref, j'espère au moins vous faire économiser 5€.

jeudi 27 mars 2014

Se déplacer à Londres simplement et sereinement

Je ne suis pas du genre hyper bonne niveau orientation, mais allez savoir pourquoi, je me repère vraiment bien à Londres. Qu'on se le dise tout de suite, c'est une ville absolument immense et il y a des choses à voir partout. Ce serait vraiment dommage de passer un séjour à Londres et seulement rester dans le coin hyper touristique (mais qui reste un passage obligatoire et top) qu'est Picadilly Circus/Oxford Street etc.

Partir à Londres avec l'Eurostar : la solution de facilité
Aller, je vous vends un article pour se déplacer dans Londres et je vous parle de "l'avant" (petit point nécessaire à aborder non ?). Pour moi, l'Eurostar est le moyen le plus simple et pratique pour partir à Londres. Partir en ferry, très franchement ça ne me branche pas plus que ça, puis il faut déjà rejoindre Calais (bon si vous habitez pas loin ça peut valoir le coup) ou autre pour partir (voilà pourquoi je ne craque jamais pour les voyages Vente Privée à Londres, c'est toujours en ferry, et si c'est en Eurostar ça ne vaut pas le coup). L'avion, je le conseille à ceux qui vivent vraiment trop loin de Paris, Lille ou Bruxelles (là où passe l'Eurostar). Moi je vis à 2h30 de Paris et 3h de Lille donc ça va. L'avion ne me convient pas car même si c'est moins cher que l'Eurostar, on arrive entre 30/50km de Londres (suivant l'aéroport d'arrivé, souvent Heathrow ou Gatwick), donc il faut encore dépenser de l'argent pour rejoindre la capitale en train (plus les compagnies low cost ou les tarifs "mini" de Air France qui font payer bien chers les bagages en soute). A côté de ça, l'Eurostar vous dépose en plein coeur de la ville à la gare Saint Pancras. Si vous vous y prenez à l'avance ou que vous choisissez sagement vos horaires, vous pourrez avoir votre aller/retour pour 88€ (84€ pour les -25 ans et j'ai réussi, je ne sais comment à avoir 79€ pour mon prochain voyage en mai). Mais le plus du voyage en Eurostar, c'est aussi de faire des économies sur l'hôtel et sur le billet en réservant les deux en même temps : il y a beaucoup de choix et des prix très sympas, dont mon hôtel coup de cœur le Studio 2 Let. Pour les petits budgets, on peut aussi partir en bus (et ce depuis plusieurs villes en France) pour environ 60€ l'aller/retour (avec IDBus par exemple, on arrive à la Victoria Station, tout prêt de Buckingham).

L'indispensable Oyster Card
Les Londoniens s'en plaignent beaucoup, les transports à Londres sont très chers. Pour visiter Londres tranquillement et profiter des meilleurs tarifs (2£20 en zone 1 pour le métro, 1£45 le bus), n'hésitez pas à prendre votre Oyster Card qui vous permettra de prendre métro et bus en toute sérénité. Beaucoup plus simple que la Travelcard où il faut s'inquiéter de la zone dans laquelle nous allons voyager (6 zones à Londres, les tarifs sont différents mais vous sortirez rarement de la zone 1 durant votre séjour), la carte débite automatiquement le montant du trajet. Vous pouvez l'acheter sur place pour (c'est une caution, vous pouvez rendre la carte à la fin de votre séjour et être remboursé). Personnellement, j'ai préféré commander ma carte à l'avance sur ce site, en chargeant le montant souhaité dessus (j'avais mis 15£ plus 3£ la carte), ça fait des dépenses en moins sur place. Et comme je vais régulièrement à Londres : je la garde ! Pour recharger votre carte c'est très simple, il y a des bornes dans toutes les stations de métro, vous pouvez payer en espèces (pièces ou billets, mais attention, certaines bornes ne rendent pas la monnaie, c'est précisé "no change"). Le truc que je trouve vraiment dommage c'est que, lorsque l'on ne vit pas en Angleterre, on ne peut pas recharger sa carte via internet (pas la peine de mettre une fausse adresse, ils n'acceptent pas nos cartes, j'ai tenté..), ce que j'aurais vraiment aimé pouvoir faire avant de partir (dépenses en moins sur place again). Sinon, si votre montant de trajet quotidien dépasse , plus rien n'est débité sur votre carte (le prix d'une Travelcard pour une journée). Vous pouvez aussi charger un abonnement illimité pour une semaine par exemple (ça coûte 30£ environ)


La meilleure carte pour se repérer dans la capitale : Cartoville (with Penelope Bagieu)
Ah les plans, il y en a des tonnes et la plupart du temps ils sont immenses et pas pratiques : on ne se repère pas. Moi j'ai opté pour la Cartoville (de Gallimard et la version en association avec Pénélope Bagieu) et je ne regrette pas (je n'hésiterai pas à le racheter pour d'autres villes). Le petit bouquin propose une carte par quartier (Notting Hill - City - Camden/Islington etc) ce qui permet alors de se repérer plus facilement (avec les principales attractions, restaurants, boutique à visiter dans ledit quartier). Le format est extrêmement pratique, on peut le sortir à tout coin de rue, se déplacer avec facilement sans être encombré avec une carte énorme. Personnellement, je ne la lâche jamais, elle est tout simplement parfaite : je ne me suis pas perdue une seule fois dans la ville. En plus les illustrations et bons plans de Pénélope Bagieu sont un vrai bonheur !

L'application parfaite pour prendre les transports en commun : Citymapper
Avec ma carte, il y a une application que je ne lâche pas : Citymapper. Cette application (gratuite) va vous permettre de préparer votre trajet quand vous désirez aller à un endroit spécifique dans la ville.

Par exemple, je désire me rendre à mon hôtel en sortant de l'Eurostar. Je veux donc aller de King's Cross à Earl's Court (malheureusement j'ai du réserver un autre hôtel que le Studio 2 Let pour mon voyage en mai). Plusieurs solutions s'offrent à moi. Je peux choisir les transports comme le métro ou le bus. A chaque fois on m'indique les stations/arrêts de bus, la ligne à prendre, le nombre d'arrêts avant l'arrivée, le temps et le prix que ça va me coûter. Il y a aussi le taxi pour ceux/celles qui préfèrent, on nous dit le prix approximatif de la course. Mais on peut aussi voir le trajet si on veut s'y rendre à pieds ou en vélo et.. le nombre de calories qu'on va brûler (les rues exactes où passer etc). Cette application propose aussi les villes suivantes : Paris, Berlin, et New York (vous choisissez votre ville en démarrant l'application et vous pouvez la modifier dans les réglages)


En métro, en bus ou à pieds ?
L'inconvénient, c'est qu'il faut une connexion internet pour utiliser cette application. Personnellement, je m'en sers à l'hôtel avant de partir (ou quand on est dans un bar ou fastfood avec wifi).. On sait à peu près à quels endroits on va se rendre la journée, donc je prépare à l'avance les lignes à prendre. Ça nous rend les choses tellement plus faciles ! En effet, malgré l'utilisation d'internet pour préparer les trajets, vous pouvez enregistrer votre trajet et le retrouver dans vos notifications et ce, sans connexion ! Je ne me sépare jamais de Citymapper, ça m'a vraiment bien aidé pour mes déplacements à travers la ville, on ose plus aller partout !

Sinon, via l'application, vous pouvez aussi voir le plan du tube, l'état du tube, les stations/arrêts de bus/stations de métro/vélo barclay's les plus près de votre position (et même la météo à votre arrivée)

Profiter et économiser : prendre le bus.
Depuis mon dernier voyage, je privilégie le bus plutôt que le métro (j'ai du prendre le métro 2/3 fois tout au plus). Pourquoi ? Parce que c'est moins cher (1£45 contre 2£20 pour le métro) et en plus on découvre la ville (mettez vous à l'étage, devant : bonheur).. J'ai remarqué que, à chaque fois que j'ai pris le bus, il n'y a pas eu UNE SEULE FOIS des touristes, ils désertent totalement le bus. Ce qui est plutôt compréhensible puisque ce n'est pas forcément évident de savoir quelle ligne prendre, où s'arrêter quand on n'est pas londonien. Le métro est plutôt simple pour se repérer, mais pour le bus, c'est une autre paire de manches ! Comment s'y retrouver et prendre le bus simplement alors ? Eh bien c'est là qu'intervient l'application Citymapper dont je viens juste de vous parler, elle est idéale pour préparer son trajet en bus (le métro est quand même assez simple)(même si maintenant j'arrive mieux à me repérer aux arrêts de bus sans l'application). Franchement, si on n'est pas pressé (personnellement je ne le suis pas en vacances), c'est idéal de prendre le bus. On est tranquille, on prend notre temps, on admire les environs (et on repère des endroits intéressants). Et en plus, comme généralement ça prend plus de temps que le métro, ça fait un bien fou aux petits pieds endoloris par toute la marche ! J'ai aussi lu à plusieurs reprises qu'en prenant la ligne 15 du début à la fin on pouvait voir les principaux monuments de la ville, pour 1£45 (et dans un bus d'époque), ça vaut le coup non ?

Le beau bus old school de la ligne 15 et une belle vue depuis l'étage